PT-BR  FR 
Recherce    
Newsletter Contactez-nous Zone réservée
IPEAK
ALLAN KARDEC
QU'EST-CE QUE LE SPIRITISME
LA SOCIÉTÉ SPIRITE DE PARIS - SPEE
ŒVRES d'ALLAN KARDEC
HISTOIRE DU SPIRITISME
ITINERAIRES D'ÉTUDES - IPEAK
ÉTUDES ET RECHERCHES
THÉÂTRE

THÉÂTRE.

 

Galilée, drame en vers, par M. PONSARD. - 1 vol. in-8, 4 fr. ; franco, 4 fr. 50 c. Paris, Tresse (Revue spirite, avril et mai 1867 pages 97 et 145.)

Drac (Le), drame fantastique en trois actes, par madame G. SAND, joué au Vaudeville en 1865. - Br. in-12, 1 fr. 50 cent. ; franco, 1 fr. 60 c. Paris, Tresse.

Sujet tiré d'une légende provençale. Le Drac est un Esprit protecteur des matelots. Dans la pièce, il est incarné sous la forme d'un adolescent dans une famille de pêcheurs, tout en conservant quelques-unes de ses attributions d'Esprit. Dans une scène, il contraint un homme à écrire malgré lui, comme le font les Esprits à l'égard des médiums.

Elixir de Cornélius, opérette-bouffe en un acte, jouée aux Fantaisies-Parisiennes en 1868. - Br. in-12, 1 fr. ; franco, 1 fr. 50 c. Paris, Tresse.

Intrigue amusante, entièrement fondée sur l'idée de la réincarnation, avec changement de sexe. (Revue spirite, juillet 1868, page 215.)

Les idées de madame Aubray, comédie en quatre actes, par M. A. DUMAS fils, jouée au Gymnase en 1867. - Br. in-12, 2 fr. ; franco, 2 fr. 25 c. Paris, Tresse.

Une des idées de madame Aubray est celle-ci : « Oui, matériellement mon époux a disparu de ce monde, mais son âme est près de moi ; il assiste à toutes mes actions, il commande à toutes mes pensées, à tout ce qui est bien ; c'est lui qui vous parle eu ce moment par ma bouche ; il est assis à côté de moi, je le vois, je l'entends, je le sens. »

Maxwell, drame en quatre actes, par M. Jules BARBIER, joué à l'Ambigu, en 1867. - Broch, in-4°, 50 c. ; id., in-12, 2 fr. ; franco, 2 fr. 25 c. Paris, Michel Lévy.

Scènes très vraisemblables de somnambulisme magnétique, qui amènent le dénouement par le fait de la clairvoyance de la personne magnétisée. Véritable leçon de magnétisme sérieux, et réponse aux railleurs.

haut de page rentrer imprimer cette page signaler à un ami