PT-BR  FR 
Recherce    
Newsletter Newsletter Contactez-nous Zone réservée
IPEAK
ALLAN KARDEC
QU'EST-CE QUE LE SPIRITISME
LA SOCIÉTÉ SPIRITE DE PARIS - SPEE
ŒVRES d'ALLAN KARDEC
HISTOIRE DU SPIRITISME
ITINERAIRES D'ÉTUDES - IPEAK
ÉTUDES ET RECHERCHES
OUVRAGES CONTRE LE SPIRITISME

NOTA. - Défendre un livre, c'est prouver qu'on le redoute. Le Spiritisme, loin de craindre la divulgation des écrits publiés contre lui, et d'en interdire la lecture à ses adeptes, les signale à leur attention et à celle du public, afin qu'ils puissent juger par la comparaison. Les renvois à la Revue spirite indiquent les ouvrages qui ont été réfutés.

Baguenault de PuchesseL'Immortalité, la Mort et la Vie, étude sur la destinée de l'homme. - 1 vol. in-12, 3 fr. 50 c. Paris, Didier et Cie.

L'auteur s'exprime ainsi sur le Spiritisme : « Ses pratiques inaugurent un système complet qui comprend le présent et l'avenir, qui trace les destinées de l'homme, lui ouvre les portes de l'autre vie, et l'introduit dans le monde surnaturel. L'âme survit au corps, puisqu'elle apparaît et se montre après la dissolution des éléments qui le composent. Le principe spirituel se dégage, persiste et, par ses actes, affirme son existence. Dès lors le matérialisme est condamné par les faits ; la vie d'outre-tombe devient un fait certain et comme palpable ; le surnaturel s'impose ainsi à la science et, en se soumettant à son examen, ne lui permet plus de le repousser théoriquement et de le déclarer, en principe, impossible.

Malgré celle déclaration, l'auteur n'est pas un partisan du Spiritisme. Il trouve que sa doctrine de l'immortalité « compromet le vrai et pur spiritualisme, lui ôte le caractère d'élévation et de noblesse dont l'ont revêtu les hautes destinées philosophiques et religieuses ; qu'elle laisse sans solution les problèmes de la destinée humaine. » « Avec le Spiritisme dit-il, la survivance perdrait une partie de sa dignité, de son indépendance et de sa grandeur. » Il lui préfère le dogme des peines éternelles et le ciel catholique, comme plus conforme à la raison et à la justice de Dieu.

BersotMesmer et le magnétisme animal ; Tables tournantes et Esprits. - 1 vol. in-12, 3 fr. 50 cent. ; franco, 4 fr. Paris, Hachette.

Blanc (HENRI). Le merveilleux, dans le Jansénisme, le magnétisme, le Baptisme, l'épidémie de Morzines, le Spiritisme. - 1865. - 1 vol. in-8, 6 fr. ; franco, 6 fr. 60. Paris, Plon.

Après un examen approfondi, l'auteur constate que des phénomènes prodigieux se sont produits, mais il donne à entendre qu'ils sont le fait de l'Esprit du mal. Quoique hostile au Spiritisme, cet ouvrage lui est, en réalité, très utile.

Brownson (Le docteur). L'Esprit frappeur. - 1862. - 1. vol. in-12, 1 fr. ; franco, 1 fr. 40. Paris, Casterman.

ChevillardEtudes sur le fluide nerveux et solution définitive du problème spirite. - 1869 - 1 vol. in-18, 1 fr. ; franco, 1 fr. 25 c.

Texte de la conférence faite par l'auteur, le 30 janvier 1869, sous le titre : Le Spiritisme devant la science. (Revue spirite de mars 1869, page 83.)

DesagesDe l'extase ou des miracles comme phénomènes naturels. - 1 vol. in-8, 6 fr. ; franco, 6 fr. 50. Paris, Henri, Palais-Royal.

L'auteur s'efforce de prouver la non-réalité des manifestations des Esprits, et cependant il évalue à 2 millions le nombre des spirites en France, ce qu'il déplore pour l'honneur de leur raison.

DeschanelA bâtons rompus. - 1 vol. in-18, 3 fr. 50 c. ; franco, 4 fr. Paris, Hachette.

Recueil d'articles par l'auteur sur différents sujets, parmi lesquels se trouvent ceux qu'il a écrits contre le Spiritisme, dans le feuilleton du Journal des Débats des 15 et 29 novembre 1860. Revue spirite de mars et avril 1861, pages 65 et 97.)

Figuier (LOUIS). Histoire du merveilleux dans les temps modernes. - 4 vol. in-12, 14 fr. ; franco, 15 fr. 50 c. Paris, Hachette. (Revue spirite de septembre et décembre 1860, page 274 et 369, avril 1861, page 109.)

Gougenot-Desmousseaux (Le chevalier). Moeurs et pratiques des démons ou des Esprits visiteurs du Spiritisme ancien et moderne. - 1 vol. in-8, 6 fr. ; franco, 6 fr. 60 c. Paris, Plon.

L'auteur, tout en reconnaissant la réalité des manifestations, cherche à démontrer qu'elles ne peuvent être que l'oeuvre du démon.

Lélut (Le docteur), de l'Institut. Du démon de Socrate. - 1 vol. in-12, 3 fr. 50 c. ; franco, 4 fr. Paris, J.-B. Baillière.

Les conclusions de l'auteur sont que Socrate était fou, parce qu'il croyait à son Esprit familier, ce qu'en grec on appelait daimon, démon. Puisqu'il est convenu, dans un certain monde, de qualifier de fous tous ceux qui croient à l'existence des Esprits, même Socrate, à ce titre tous les spirites sont évidemment des fous.

Mandement ou Ordonnance contre le Spiritisme, par Mgr Pavie, évêque d'Alger. - 1863. - (Revue spirite de novembre 1863, page 336.)

- De Mgr l'évêque de Strasbourg en 1864. (Revue spirite de mars 1864, page 83.)

- De Mgr Gousset, archevêque de Reims, pour les carêmes de 1864, 1865. (Ciel et Enfer, chap. IX et X.)

- De Mgr Pantaleon Monserro y Navaro, nouvel évêque de Barcelone. (Revue spirite de septembre 1864, page 264.)

- De Mgr. l'évêque de Langres, du 1864. (Revue spirite de 1864, page, 179.)

Marouzeau (L'abbé). Réfutation complète de la doctrine spirite. - Broch. in-8, 1 fr. ; franco 1 fr. 25 c. Paris, Douniol. (Revue spirite de juillet et septembre 1863, page 218 et 275.)

Matignon (Le R. P.) de la compagnie de Jésus. Les Morts et les Vivants, entretiens sur les communications d'outre-tombe. - Broch. in-18, 2 fr. ; franco, 2 fr. 30 c. Paris, Adrien-Leclerc. (Revue spirite de mai et juin 1863, pages 142 et 169.)

Maury (de l'Institut). La Magie et l'Astrologie. - 1863. - 1 vol. in-12, 3 fr. 50 c. Paris, Didier et Cie.

Nampon (Le R. P.), de la compagnie de Jésus. Du Spiritisme. - Broch. in-18. - Causeries sur le Spiritisme. - Broch. in-18, 1 fr. ; franco, 1 fr. 25 c. Lyon, Josserand.(Revue spirite de juin 1863, page 169.)

Poussin (L'abbé). Le Spiritisme devant l'histoire et devant l'Eglise. - 1 vol. in-12, 3 fr. ; franco, 3 fr. 50 c. Paris, Sarlit. (Revue spirite de janvier 1868, page 5.)

Thiboudet (L'abbé). Des Esprits et de leurs rapports avec le monde visible, d'après la tradition. - 1854. - 1 vol. in-8, 5 fr. franco, 5 fr. 60 c. 1 vol. in-12, 4 fr. ; franco, 4 fr. 40 c. Paris, Vivès.

Affirmation sans restriction de la réalité de tous les phénomènes magnétiques, et des manifestations spirites, tables parlantes, etc. ; preuves de l'intervention d'intelligences occultes ; réfutation péremptoire de la théorie du reflet de la pensée dans la médiumnité ; démonstration tirée de l'autorité des Pères de l'Eglise que les démons sont les seuls agents possibles de ces phénomènes, et qu'il n'y a pas de fluide magnétique humain. L'auteur a certainement épuisé tous les arguments que l'on peut invoquer en faveur de sa thèse, et s'il ne convainc pas tout le monde, ce n'est pas de sa faute.

TissandierDes Sciences occultes et du Spiritisme. - 1 vol. in-18, 2 fr. ; franco, 2 fr. 50 c. Paris, Germer-Baillière.
haut de page rentrer imprimer cette page signaler à un ami